Les pathologies de l’oreille : comment les reconnaître, les prévenir et les soigner pour préserver votre capital auditif

Bourdonnements, audition difficile, douleurs, parfois accompagnés de vertiges ou de maux de têtes… Quiconque a déjà souffert d’un mal d’oreille (ou otalgie) sait combien cela peut être gênant et désagréable. Souvent passagères et sans gravité, ces affections peuvent s’avérer sérieuses et même provoquer des surdités plus graves : autant de raisons de bien les identifier pour les prendre en charge à temps.

Pathologies auditives et presbyacousie : ne pas confondre !

La cause la plus fréquente de la perte d’audition est la presbyacousie, ou baisse de l’audition due au vieillissement « normal » de l’oreille. Il ne s’agit donc pas d’une pathologie auditive à proprement parler, mais elle peut être aggravée ou accélérée par elles.

Comprendre la presbyacousie ou perte d’audition liée à l’âge 

La plus courante :  l’otite, ou quand les oreilles font mal…

L’otite est une infection ou une irritation de l’oreille, souvent douloureuse, très fréquente chez l’enfant mais qui peut atteindre aussi les adultes. On en distingue trois sortes, selon le niveau de l’oreille où elle se situe et les symptômes observés.

L’otite externe :

Elle est due à une infection de la peau du conduit auditif, le plus souvent d’origine bactérienne. Cette pathologie auditive se manifeste souvent en été car la baignade favorise son développement. L’otite externe se manifeste par une douleur, parfois très vive. Les symptômes sont classiques : inflammation, œdème provoquant une légère hypoacousie, petit écoulement.

Le traitement  se fait généralement par la prise d’antalgiques (paracétamol…) pour soulager la douleur et, s’il y a lieu, d’antibiotiques sur prescription médicale pour combattre l’infection bactérienne, 

L’otite moyenne aiguë

L’origine de cette otite peut être une infection virale ou bactérienne. Elle peut affecter un seul côté ou les deux. La douleur est intense et accompagnée fièvre

Le traitement  se fait généralement par la prise d’antalgiques (paracétamol…), voire s’il y a lieu et sur prescription médicale uniquement, d’anti-inflammatoires par voie nasale pour soulager la douleur, ou d’antibiotiques pour combattre l’infection bactérienne. 

L’otite séreuse ou séro-muqueuse

C’est la cause la plus fréquente de surdité temporaire chez l’enfant : elle affecte 1 enfant sur 4 entre 2 et 5 ans, en général des deux côtés. Elle apparaît souvent dans un contexte de rhinite, de rhinopharyngite ou d’angine, généralement sans symptôme de douleur ou de fièvre.

Le traitement, sur prescription médicale,  se fait par la prise d’anti-inflammatoires. En cas de symptômes persistants ou récurrents, la pose d’aérateurs trans-tympaniques (ou « diabolos »)  peut être envisagée, et nécessite une petite intervention chirurgicale.

Le cholestéatome : quand la peau envahit l’oreille…

Le cholestéatome se manifeste par la croissance et l’accumulation anormales de peau dans loreille moyenne, causant un dysfonctionnement de la trompe d’Eustache et une rétraction du tympan. Cette pathologie présente des otites à répétition d’un seul côté, avec une diminution progressive de l’audition

Plusieurs solutions peuvent être proposées par votre médecin ORL, de la simple pose d’un appareil auditif à la chirurgie pour éliminer la source de la gêne.

L’otospongiose : une affection de la chaîne des osselets.

Cette pathologie progressive, qui apparaît généralement entre 10 et 40 ans, est due à un développement anormal de la chaîne des osselets, causant une surdité de transmission progressive. Le plus souvent d’origine génétique, l’otospongiose est deux fois plus fréquente chez la femme. Elle apparaît généralement des deux côtés mais de façon décalée, et est souvent associée à des acouphènes, plus rarement à des vertiges.

Le traitement est généralement chirurgical, sur avis médical, avec mise en place d’un piston. L’appareillage peut être envisagé si la chirurgie n’est pas possible, ou si l’oreille interne est atteinte. 

Comprendre l’audition, ou comment le son parvient à notre cerveau

Le neurinome de l’acoustique, une tumeur bénigne du nerf auditif.

Cette pathologie se manifeste par une perte d’intelligibilité régulièrement d’un seul côté, avec parfois un acouphène isolé. Elle est due à une tumeur bénigne qui apparaît autour du nerf vestibulaire (aussi appelé nerf auditif). Parfois, le pincement du nerf peut entrainer une paralysie faciale. Cette tumeur non cancéreuse nécessite généralement un simple suivi par le médecin ORL, mais peut aussi être traitée en chirurgie ou par radiothérapie si la gène est trop importante. 

La maladie de Ménière : quand l’oreille interne nous donne le vertige.

Cette maladie chronique de l’oreille interne, siège de l’équilibre, est causée par une augmentation de la pression dans cette partie de l’oreille par accumulation de liquide dans cavités. Elle se caractérise par des vertiges violents, parfois jusqu’à la nausée, une sensation d’oreille pleine et des acouphènes

L’évolution de la maladie de Ménière est progressive et se développe par crises, souvent provoquées par un fort stress. 

Le traitement peut comprendre la prescription de médicaments par un médecin ORL, ainsi que de la kinésithérapie vestibulaire