L’audioprothésiste, un professionnel au service de la santé auditive de tous

L’audioprothésiste est un professionnel de santé, diplômé d’état, qui pratique la correction des déficiences de la fonction auditive par des dispositifs électroacoustiques : les prothèses auditives, aussi appelées aides auditives ou appareils auditifs.

Aides auditives : du coquillage à l’intra-auriculaire, une histoire de la correction des troubles de l’audition

En quoi consiste le métier d’audioprothésiste ?

Suite au diagnostic posé par un médecin ORL et à la prescription par celui-ci d’un appareillage auditif, l’audioprothésiste aide son patient au choix d’un appareil ou d’une paire d’appareils de correction auditive, procède à son adaptation, au contrôle d’efficacité immédiate, à la délivrance de ce dispositif de correction auditive, puis à l’éducation prothétique du patient. Cette éducation comprend notamment un accompagnement humain et un soutien psychologique.

L’audioprothésiste s’engage également à un contrôle permanent de l’efficacité de l’appareil de correction auditive délivré.

En France, la profession d’audioprothésiste est en particulier encadrée par les articles L. 4361-1 et suivants du Code de la santé publique. 

Une fonction supplémentaire de prévention et de protection

Les attributions de l’audioprothésiste s’étendent à la protection contre les nuisances d’origine acoustique, et à la protection de la fonction auditive contre les effets du bruit, au moyen, par exemple, de protections auditives. Il aide aussi les personnes déficientes à se connecter à divers médias : téléphone, télévision, etc.

Quelles sont les prestations de l’audioprothésiste ?

L’audioprothésiste est en mesure de proposer à ses patients un large éventail de mesures et de gestes professionnels d’une grande technicité. L’accompagnement et le suivi de ses patients est soumis à un encadrement strict qui garantit une prise en charge et un suivi personnalisé de qualité, tout au long de l’appareillage :

  • Bilan auditif personnalisé et précis : audiométrie supraliminaire et vocale dans le silence et dans le bruit.
  • Information sur les différentes aides auditives disponibles et leurs accessoires (avantages, inconvénients et limites) 
  • Adaptation de l’appareillage auditif avec période d’essai de 30 jours minimum.
  • Suivi initial et régulier : contrôle permanent de l’appareillage : un rendez-vous à 3 mois, 6 mois, 9 mois, et 1 an, puis deux rendez-vous par an sont recommandés. 
  • Garantie 4 ans des appareils auditifs.
  • Gestion administrative.
  • Compte rendu d’appareillage au médecin prescripteur et à l’ensemble de l’équipe pluridisciplinaire.

Quelles sont les obligations d’un audioprothésiste ?

L’activité de l’audioprothésiste est liée à une prescription médicale :  la délivrance de chaque appareil auditif y est soumise, après examen otologique et audiométrique tonal et vocal.

Depuis décembre 2008, l’ article L. 165-9 du code de sécurité sociale demande à l’audioprothésiste de fournir un devis normalisé à son patient.

Depuis 2021, l’audioprothésiste doit également proposer à son patient deux types d’aides auditives (classe 1 et classe 2) ainsi qu’un essai de 30 jours minimum de celles-ci.

Article L. 165-9 :
 « Tout audioprothésiste est tenu de remettre à l’assuré ou à son ayant droit, avant la conclusion du contrat de vente, un devis normalisé comportant le prix de vente hors taxes de l’appareillage proposé, incluant la fourniture du produit et précisant les prestations indissociables d’adaptation, ainsi que le prix net toutes taxes comprises à payer et le tarif de responsabilité correspondant figurant sur la liste des produits et prestations remboursables… »

Audioprothésiste indépendant : quelle différence ?

Sonance Audition regroupe des audioprothésistes indépendants, fiers d’exercer leur libre choix au bénéfice d’un mieux-entendre accessible à tous, à tout âge.

Un audioprothésiste indépendant exerce son métier librement, et adapte son travail au profil de son patient. Le choix de l’appareillage auditif se fait exclusivement selon le profil auditif de la personne malentendante, son mode de vie, ses besoins et ses attentes.

Le nombre de rendez-vous et le suivi audioprothétique, intégralement pris en compte dans le coût des aides auditives, dépend également de la seule adaptation propre à chacun.

L’indépendance, notamment vis-à-vis de tout fabricant, est aussi une garantie de prix justes, fixés sans artifices commerciaux.